Chaume de seigle

Chaume de seigle

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Croissance d'un chaume de seigle et courbes montrant la résistance à la section, mesurée au dynamomètre, des différentes parties (entre-nœuds et gaines foliaires). Les parties les plus molles sont les méristèmes situés à la base de chaque entre-nœud mais soutenus par la gaine foliaire qui les entoure. Cette croissance basale des entre-nœuds, à déboîtement télescopique, le rôle géotropique des nœuds et la vigueur des rhizomes permettent la résistance au broutage, au piétinement (tallage), à l'incendie (H. Prat).