Déformations associées à une subduction

Vignette de Déformations associées à une subductionVignette de Déformations associées à une subduction
Déformations associées à une subduction

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Déformations associées à une subduction

Les déformations associées à une subduction : en a, ce bloc diagramme, qui résume l'état actuel de la chaîne des Andes, montre que la lithosphère océanique (L.Oc.) pacifique (formée par la croûte et le manteau supérieur) s'enfonce sous la lithosphère continentale (L.C.) sud-américaine. L'angle de plongement est voisin de 30° (il est ici plus grand, du fait d'une multiplication par 12,5 de l'échelle des hauteurs). La Cordillère occidentale est le siège d'un volcanisme actif et d'un important plutonisme (le batholite côtier, figuré par les petites croix, fait 2 000 km de long) de nature calcalcaline. Actuellement, la croûte continentale andine est dans sa majeure partie soumise à une extension (flèches divergentes) ; elle n'est comprimée que sur ses bordures (flèches convergentes). Mais la direction d'allongement est presque orthogonale à la direction de raccourcissement. Cela semble correspondre au fonctionnement en régime permanent d'une zone de subduction. Quand la subduction devient difficile, soit lors d'un changement brutal de la direction ou de la vitesse de convergence, soit parce que le pendage du plan de subduction est faible (de l'ordre de 10°), l'écorce est soumise à une plus forte compression ; l'ensemble des Andes peut être plissé ou déformé par failles inverses. Les plis et les failles figurés sur la coupe se sont formés au cours d'épisodes anciens bien antérieurs (cf. carte). En b, schéma théorique d'un « complexe de subduction » constitué de sédiments intensément plissés, au-dessus d'une plaque océanique plongeant sous un continent.