Néolithosphère et paléolithosphère

Vignette de Néolithosphère et paléolithosphèreVignette de Néolithosphère et paléolithosphèreVignette de Néolithosphère et paléolithosphèreVignette de Néolithosphère et paléolithosphère
Néolithosphère et paléolithosphère

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Néolithosphère et paléolithosphère

Les chaînes de montagnes résultent de la dérive des continents à la surface du globe selon un scénario représenté ici de façon simplifiée. L'épaisseur de la lithosphère et de l'écorce (continentale ou océanique) est volontairement exagérée. Les portions d'écorce qui se déforment par compression de façon significative sont épaissies ; on a schématisé le plissement et indiqué par des tirets l'allure de la déformation ductile profonde. On a distingué chronologiquement deux types de lithosphère océanique : une paléolithosphère et une néolithosphère. La première disparaît dans le manteau à mesure de son enfoncement dans la zone de subduction. La seconde est au contraire formée de façon continue dans les zones d'accrétion qui correspondent aux dorsales océaniques. Cette création résulte d'une montée en surface de matériaux du manteau inférieur.