Architecture d'automatisme pour grands systèmes

Architecture d'automatisme pour grands systèmes

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Architecture d'automatisme pour grands systèmes. La conduite du système est assurée, d'une part, par l'ordinateur (ici unique) du niveau supérieur, qui élabore le programme, l'optimise et contient le modèle du système, d'autre part, par les opérateurs, qui dialoguent avec le système par l'intermédiaire de consoles alphanumériques et d'écrans (dialogue homme-machine : D.H.M.). Les automates programmables (ou processeurs) B détaillent et exécutent les consignes destinées à des actionneurs locaux et envoient des messages d'informations d'état locales (mesures physiques et « événements » issus de capteurs). Les postes répartis A (microcalculateurs de contrôle de processus) sont des stations d'acheminement de messages selon les codes de procédure propres au système. La partie inférieure de la figure symbolise un processus : il s'agit d'une ligne de production de bandes d'acier décapées et laminées à froid à partir de bandes brutes laminées à chaud.