Régimes militaires en Amérique latine de 1960 à 1990

Régimes militaires en Amérique latine de 1960 à 1990

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Les régimes militaires en Amérique latine de 1960 à 1990. Les années soixante-dix, en Amérique latine, ont été marquées par les régimes militaires, qui ne relâchent leur emprise qu'à la fin de la décennie. En effet, excepté le Mexique, la Colombie et le Venezuela, les principaux pays du continent ont fait l'objet de coups d'État, dès les années soixante. Cette montée des armées au pouvoir comme leur reflux ne peuvent être dissociés de l'évolution du contexte géostratégique mondial et de la politique extérieure des États-Unis. C'est au plus fort de la guerre froide que les régimes prétoriens prennent le pouvoir : pour des raisons de « sécurité nationale », de lutte contre la « subversion » des guérillas d'extrême gauche, pour réduire l' « ennemi intérieur » soutenu par le « mouvement communiste international ». Le regard fixé sur les frontières idéologiques, l'armée se considère comme investie d'un rôle de défense de l'unité nationale, au-dessus des partis et des conflits sociaux. Elle forme un État dans l'État, les courants qui la divisent constituant de véritables «partis militaires» (A. Touraine). Source : J. Brasseul.