Systèmes isotopiques utilisés en datation radiochronologique

Systèmes isotopiques utilisés en datation radiochronologique

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Périodes t (intervalles de temps au bout duquel la moitié des éléments pères radioactifs se sont désintégrés), exprimées en années, des principaux systèmes isotopiques utilisés en datation radiochronologique. La gamme de temps couverte par un système est d’environ 10 t  (par exemple, le plomb 210 permet de dater des phénomènes ayant eu lieu au cours des deux derniers siècles).