Régimes de change : classification officielle (1970-1999)

Régimes de change : classification officielle (1970-1999)

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Les classifications officielles réalisées par le F.M.I. font apparaître une forte montée du flottement (avec ou sans interventions des banques centrales), alors que les régimes intermédiaires dits de flexibilité limitée n'évoluent pas de façon régulière. On remarque également que la catégorie des changes fixes régresse continûment. De nombreux auteurs (notamment, en France, Agnès Bénassy-Quéré et Benoît Coeuré, 2000) se sont cependant élevés contre ces conclusions fondées sur le seul comptage des déclarations officielles faites au F.M.I. Ils montrent, empiriquement, que de nombreux pays qui déclarent un régime de flottement libre interviennent en réalité activement sur le marché des changes. À l'opposé, d'autres qui s'affichent comme adeptes des changes fixes sont, en réalité, des pays qui prennent une certaine liberté avec leur taux officiel, en acceptant soit des taux multiples, soit des taux des marchés parallèles tout à fait différents des taux officiels (source : F.M.I.).