Art colonial mexicain : fresques d'Ixmiquilpan (détail)

Art colonial mexicain : fresques d'Ixmiquilpan (détail)

Crédits : Gilles Mermet/ AKG

Surgissant d'une fleur improbable, un guerrier couvert d'une peau de coyote saisit par le chignon un adversaire au corps dénudé. Intégrée au décor de grotesques typiques du style baroque, cette scène témoigne du métissage culturel qui s'est opéré dans le Mexique hispanisé. Elle rappelle un geste typique de la « guerre fleurie » des Aztèques, où un guerrier des hauts plateaux ferait plier un adversaire chichimèque promis au sacrifice rituel. Fresque, vers 1570, église San Miguel Arcángel du monastère-forteresse des augustins d'Ixmiquilpan, État de Hidalgo, Mexique.