Destruction des idoles par les missionnaires espagnols

Destruction des idoles par les missionnaires espagnols

Crédits : Glasgow University Library

Deux religieux franciscains procédant à l'autodafé de costumes et d'attributs de « prêtres idolâtres ». Les figures représentent les vingt signes du tonalamatl, le calendrier divinatoire des Aztèques. Dans les années qui suivent la Conquête, l'action missionnaire s'accompagne de la destruction systématique des lieux et des objets de l'ancien culte.
Cette représentation est tirée du Lienzo de Tlaxcala, une fresque de cette ville du milieu du XVIe siècle, abondamment recopiée, qui décrivait l'arrivée des Espagnols, le triomphe de la nouvelle religion et la contribution des fidèles alliés tlaxcaltèques à la chute de Tenochtitlán (Codex de Tlaxcala, fol. 242, in Diego Muñoz de Camargo, Descripçion de la Çiudad y Provincia de Tlaxcala, vers 1585, MS Hunter 242, Bibliothèque de l'université de Glasgow).