Graffiti en faveur de l'Enosis (Chypre, 1955)

Graffiti en faveur de l'Enosis (Chypre, 1955)

Crédits : Alex Dellow/ Picture Post/ Getty Images

Né de la volonté des Chypriotes grecs (près de 80 p. 100 de la population d'après le recensement de 1954) de réunir l'île à la mère patrie, le mouvement de l'Enosis prit toute son ampleur dans les années 1950 grâce au soutien de l'archevêque orthodoxe grec Makarios III, qui, réclamant le droit à l'autodétermination, fut déporté par les Britanniques en 1956.