Ferdinand Foch à la conférence de la paix, 1919