Salvador Allende lors du coup d'État du 11 septembre 1973