Antibiogrammes de Klebsiella pneumoniae sensibles et résistants

Antibiogrammes de <em>Klebsiella pneumoniae </em>sensibles et résistants

Crédits : Sylvain Meyer

Ces antibiogrammes sont destinés à rechercher les capacités de résistance d'une souche de Klebsiella pneumoniae à divers antibiotiques. À gauche se trouve une souche dite sauvage ; au centre, une souche porteuse d'une BLSE ; à droite, une souche porteuse d'une carbapénémase et d'une BLSE.  Les disques imprégnés d'antibiotiques sont déposés à la surface d'un tapis de bactéries à tester. La sensibilité ou la résistance de la souche aux différents antibiotiques est déterminée par la mesure du diamètre de la zone d'inhibition, et ce dernier est confronté aux valeurs de sensibilités définis par le CA-SFM (Comité de l'antibiogramme - Société française de microbiologie). À noter, par rapport aux caractéristiques de la souche sauvage, la diminution des diamètres de sensibilité aux céphalosporines de troisième génération (flèches bleues) et d'images de synergies « en bouchon de champagne » (flèches vertes) qui permettent de définir la présence d'une BLSE. La diminution de sensibilité aux carbapénèmes (flèches rouges) doit faire suspecter et rechercher la présence d'une carbapénémase.