« Sainte Capote, protège-nous », affiche de l’association Aides (2003)

« Sainte Capote, protège-nous », affiche de l’association Aides (2003)

Crédits : Aides , Toulouse, 2003

L'association catholique AGRIF (Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l'identité française et chrétienne) obtint, en 2004 et 2005, la condamnation de l'association de lutte contre le sida Aides, à qui elle reprochait d'avoir injurié l'ensemble des catholiques à travers cette affiche. Mais la Cour de cassation annula la décision de la cour d'appel de Toulouse en 2006, estimant que l'affiche n'excédait pas « les limites de la liberté d'expression » puisqu'elle n'avait pas « pour objectif d'outrager les fidèles de confession catholique, ni de les atteindre dans leur considération en raison de leur obédience ». Cette décision inspira celle de la 17e chambre correctionnelle, qui relaxa Charlie Hebdo l'année suivante dans l'affaire des « caricatures de Mahomet ».