Musicien, A. Wölfli

<em>Musicien</em>, A. Wölfli

Crédits : Sepia Times/ Universal Images Group/ Getty Images

Adolf Wölfli (1864-1930) est interné dès 1895 à l'hôpital psychiatrique de la Waldau, près de Berne. C'est à partir de son œuvre d'une richesse aussi foisonnante qu'impressionnante que va paraître en 1921 le premier ouvrage qui questionne sérieusement les rapports entre l'art et la folie. Cette réflexion se poursuivra par la suite – via le surréalisme notamment – avant de trouver sa dénomination définitive avec Jean Dubuffet qui avance en 1945 l'expression d'« art brut ». Celle-là a trouvé par la suite sa pleine existence, à travers les essais, les expositions et les musées. Adolf Wölfli, Musicien, circa 1913. Fondation A. Wölfli-musée des Beaux-Arts de Berne.