Lazaret d’Ancône dans les Marches (Italie)

Lazaret d’Ancône dans les Marches (Italie)

Crédits : ermess/ Shutterstock

Ce bâtiment pentagonal a été construit en 1743. Il s'agit d'un lazaret (Mole Vanvitelliana) qui date donc d'une époque où le spectre de la peste s'éloignait. En revanche, la lèpre apparaissait comme un fléau pandémique, lié à l'idée de contagion, mais surtout à celle d'impureté dont le lépreux serait porteur. L'isolement des lépreux dans des léproseries est attesté dès le XIIe siècle, bien avant la construction des lazarets contre la peste (1347), et il a existé un réseau de plus de 2 000 de ces édifices en France. La destination principale du lazaret d'Ancône était d'enfermer les lépreux, mais également des malades suspects arrivés par mer. Il illustre le fait que l'enfermement et l'isolement étaient considérés comme de bons moyens de lutte contre une épidémie (réelle ou supposée) et que le lazaret n'était nullement réservé  à la peste ou, plus tard, à la fièvre jaune. Situé dans le port lui-même, celui-ci n'était accessible que par la mer. Le bâtiment est ensuite devenu caserne, puis hôpital.