Agrégats protéiques dans la maladie d’Alzheimer

Agrégats protéiques dans la maladie d’Alzheimer

Crédits : Thomas Deerinck/ NCMIR/ SPL France

Sur ce cliché, colorisé en microcopie électronique, d'un neurone du cerveau d'un patient atteint de la maladie d'Alzheimer, on distingue les faisceaux de microtubules (en vert) au sein du cytoplasme (en jaune). On observe également des agrégats irréguliers d'une protéine, la protéine tau (en brun violet). Normalement, la protéine tau stabilise les microtubules dans le cytoplasme. Les agrégats ne sont pas fonctionnels et contribuent à la maladie. Des agrégats de ce type sont observés dans de nombreuses pathologies neurodégénératives.