Graffitis dans le quartier de Ménilmontant à Paris

Graffitis dans le quartier de Ménilmontant à Paris

Crédits : Bertrand Gardel/ hemis.fr

C'est au cours des années 1980 qu'arrive en France la culture hip-hop englobant la danse, le graffiti, la musique des DJ ainsi que le rap et porteuse d'un ensemble de valeurs spécifiques. Elle suscite un engouement massif, principalement auprès des jeunes des banlieues et des quartiers populaires des villes, espaces souvent stigmatisés et structurés par la précarité et la ségrégation. Parallèlement à la diffusion mondiale de ce mouvement, des enquêtes anthropologiques conduites dans différents pays ont montré qu'il a fait l'objet de multiples réappropriations locales.