Un concert à mitraille et Berlioz, d’après J. J. Grandville

<em>Un concert à mitraille et Berlioz</em>, d’après J. J. Grandville

Crédits : Stefano Bianchetti/ Corbis/ Getty Images

1830 est une année riche en bouleversements tant politiques qu'artistiques. Elle est marquée par la « bataille d'Hernani », mais aussi par la création de la Symphonie fantastique de Berlioz, œuvre romantique par excellence et qui inaugure le genre de la « musique à programme », appelé à un bel avenir. Les effectifs considérables de son orchestre vaudront au compositeur d'être copieusement moqué. Pourtant, par les alliages inédits et fortement colorés tout comme par la création de thèmes originaux qu'elle propose, la Symphonie fantastique dialogue avec l'opéra et introduit une manière de révolution dans la musique. D'après J. J. Grandville, Un concert à mitraille et Berlioz.