Morphologie d’un isoète

Morphologie d’un isoète

Crédits : Smithsonian Libraries/ courtesy of Biodiversity Heritage Library

La tige aplatie (non visible ici) d'un isoète (A) porte, vers le bas, des racines et, vers le haut, des feuilles (microphylles) allongées. Les microphylles sont pourvues vers la base de leur face supérieure d'une ligule, excroissance en forme d'écaille (visible en 1 et correspondant à l en 2). La plupart des feuilles présentent aussi à leur base un seul sporange (noté sp sur les coupes longitudinale 2 et transversale 3 d'une microphylle), microsporange ou mégasporange. Les spores n'étant pas représentées sur ce document, il n'est pas possible d'y distinguer ces deux types de sporanges. Une coupe transversale (en 4) effectuée à la base de l'isoète (au niveau de A) montre la disposition spiralée des microphylles (source : O. W. Thomé, Flora von Deutschland, Österreich und der Schweiz, 1885).