Morphologie du lycopode en massue

Morphologie du lycopode en massue

Crédits : Smithsonian Libraries/ courtesy of Biodiversity Heritage Library

La tige rampante (en A) du lycopode en massue (Lycopodium clavatum) ou lycopode officinal, porte des racines, des feuilles très réduites appelées microphylles et des rameaux, ou axes, dressés dont certains se terminent par des  strobiles, ou épis (en 1, microphylle d'un axe principal ; en 2, microphylle d'un axe se terminant par un épi). À l'aisselle des feuilles formant un strobile, appelées sporophylles (en 3, face inférieure), on trouve, sur leur face supérieure, un sporange réniforme à déhiscence apicale (en 4 ;  la sporophylle et son sporange ouvert sont vus respectivement de profil et de face en 6 et 7). À maturité, les sporanges libèrent leurs spores (en 5) qui sont dispersées par le vent (source : O. W. Thomé, Flora von Deutschland, Österreich und der Schweiz, 1885).