La superfluidité de l’hélium en dessous de 2,2 K

La superfluidité de l’hélium en dessous de 2,2 K

Crédits : J. F. Allen et J. M. G. Armitage, St Andrews, 1982/ University of St Andrews ; reproduced with permission from the School of Physics & Astronomy, University of St Andrews

L'ébullition de l'hélium liquide révèle la température à laquelle la superfluidité apparaît. À gauche : l'hélium liquide bout  au-dessus de 2,2 kelvins (2,2 K = – 271 0C). À droite : il cesse de bouillir en dessous de cette température critique (2,2 K) [photographies J. F. Allen et J. M. G. Armitage, St Andrews, 1982].