Chroniques, J. Froissart

<em>Chroniques</em>, J. Froissart

Crédits : British Library/ AKG-images

Dans les chroniques historiques, le français se substitue peu à peu au latin et s'écarte des grands récits à caractère mythologique. L'utilisation de la prose correspond à un souci de vérité et va de pair avec un travail d'enquête et de recherche des sources. Appartenant à un milieu d'officiers et de juristes qui gravitent autour du prince, Philippe de Commynes ou Jean Froissart vont ainsi contribuer à la création d'une mémoire collective. Ici, le bal des Ardents, récit d'un drame survenu à la cour du roi Charles VI en 1393. Chroniques, Jean Froissart, 1470-1472 env. British Library, Londres.