À la mémoire d’Anna Politkovskaïa, L. Norén

<em>À la mémoire d’Anna Politkovskaïa</em>, L. Norén

Crédits : Pascal Victor/ ArtComPress

« C'est une pièce courte et terrible, la pire que j'ai écrite. Totalement noire et drôle. Dans un pays, après guerre, hommes, femmes et enfants se battent pour survivre. [...] Qu'est-ce qui leur donne le pouvoir d'exister dans des conditions terribles ? » (Lars Norén). À la mémoire d'Anna Politkovskaïa a été représentée au théâtre de Nanterre-Amandiers, dans une mise en scène de l'auteur. Ici, Malin Crepin et Gauthier Baillot.