Système d’exoplanètes et zone habitable 

Système d’exoplanètes et zone habitable 

Crédits : NASA Ames/ JPL-Caltech

Le système exoplanétaire Kepler 62, découvert par le satellite Kepler de la NASA, est un exemple particulièrement intéressant de système planétaire multiple. Les cinq planètes détectées (de 62b à 62f) sont représentées avec leur taille relative, les détails de surface étant une représentation imaginaire car aucun instrument ne permet encore de les cartographier. Les planètes telluriques du système solaire sont également représentées à la même échelle (à droite), ainsi que leur orbite autour du Soleil (en bas du document). Deux des exoplanètes (62e et 62f) ont un rayon inférieur au double du rayon de la Terre. En outre, elles sont vraisemblablement situées dans la zone habitable de l’étoile. Cette zone habitable est définie comme la région ni trop près, ni trop loin de l'étoile, où la température de surface d’une exoplanète serait comprise entre 0 0C et 100 0C. L’eau, une molécule fréquemment présente, peut donc s’y trouver sous forme liquide. La présence d’eau liquide est, pense-t-on, une condition nécessaire – mais non suffisante – à l’apparition de la vie.