Vue aérienne du barrage de la Rance

Vue aérienne du barrage de la Rance

Crédits : EDF_Le gal Yannick

De la rive gauche (arrière-plan) à la rive droite (premier plan), la digue qui constitue le barrage de la Rance comprend divers éléments. Au fond, une écluse assure la continuité de la circulation des bateaux entre la mer (à droite) et l’estuaire de la Rance (à gauche), son sas étant enjambé par deux ponts mobiles. L’usine marémotrice et ses vingt-huit travées correspondent à une digue-tunnel épaulée par des contreforts et venant s’appuyer sur le rocher Chalibert (excroissance se situant au tiers de la digue en partant du bas de la photographie). Enfin se situe le barrage mobile dont les six ouvertures (pertuis) équipées de vannes permettent au bassin de retenue (à gauche) de se remplir et de se vider. L’ensemble de cet ouvrage supporte une route à grande circulation reliant Dinard à Saint-Malo.