Machine à vapeur de Thomas Savery

Machine à vapeur de Thomas Savery

Crédits : D.R.

Ce dessin, qui représente la machine à vapeur de Thomas Savery, est extrait de sa publication The Miner's Friend (1702). La vapeur produite dans la chaudière d entre alternativement, via les tuyaux n, o et O, dans les deux réservoirs p et P. Lorsqu'on laisse pénétrer la vapeur dans le réservoir p plein d'eau, cette dernière est refoulée vers la surface de la mine via le tuyau s, le robinet inférieur r étant fermé et le robinet supérieur r q ouvert. Lorsque la vapeur a rempli le réservoir, on ouvre le robinet r et on ferme le robinet r q. En arrosant d'eau froide le réservoir, la vapeur se condense et aspire l'eau du fond de la mine via le tuyau t. Lorsque le réservoir est plein, le cycle recommence. Dans cette version à deux réservoirs, la machine est censée marcher continûment, l'un fonctionnant en aspiration quand l'autre est en refoulement.