Agriculture de conservation : semis direct

Agriculture de conservation : semis direct

Crédits : D. Ferguson/ Agstockusa/ Age Fotostock

Un producteur de coton de la basse vallée du Mississippi procède au semis, avec un engin à huit rangs (qui peut en même temps appliquer un herbicide), d'un champ où ont été laissés en place les « détritus » de la culture précédente. Cette technique de semis sans labour, appelée semis direct (no till en anglais), réduit les risques d'érosion des sols, le temps de travail nécessaire et la consommation d'énergie tout en préservant l'activité biologique des sols. Cette pratique culturale, typique de l'agriculture de conservation, s'est développée avec la généralisation de la culture de plantes génétiquement modifiées aux États-Unis.