Signature du boson de Higgs

Signature du boson de Higgs

Crédits : CERN

Cette représentation d'une collision de deux protons du LHC est générée par un programme informatique à partir de la totalité des données enregistrées par les multiples appareils constituant l'ensemble de détection Atlas. Les deux protons initiaux ont des trajectoires perpendiculaires au plan de l'image, et entrent en collision au centre de la photo. La plupart des traces jaunes sont des mésons pi produits abondamment dans de telles collisions. Les quatre traces rouges indiquent deux paires de leptons mu chargés positivement et négativement, qui ont signé leur passage dans un détecteur spécialisé : ils proviennent de la désintégration de deux bosons Z, eux-mêmes peut-être issus de la désintégration d'un boson de Higgs. Le nombre d'événements, dont la masse totale du système formé par les quatre leptons mu est proche de 125 GeV, plaide de façon significative en faveur de l'existence d'un boson de Higgs de masse 125 GeV. Cette conclusion est de nature statistique, et on ne peut pas affirmer que l'événement particulier enregistré le 14 septembre 2012 à 12h37, montré ici, est dû à la production d'un boson de Higgs.