Têtard fluorescent

Têtard fluorescent

Crédits : Watchfrog

Têtard rendu fluorescent  grâce à un marqueur génétique spécifique des perturbateurs endocriniens agissant sur la fonction thyroïdienne. On a introduit dans le génome de cet animal le gène de la protéine fluorescente verte (GFP, green fluorescent protein). On s'arrange pour que cette protéine ne soit produite que si un perturbateur endocrinien est présent dans le milieu, ce qui va entraîner une fluorescence verte, comme sur cette photographie. Ce type d'animaux transgéniques permet ainsi de repérer rapidement et de façon fiable si l'eau de rejet d'une industrie ou d'une station d'épuration contient ou non des polluants.