Spectromètre de masse utilisé en géochime

Spectromètre de masse utilisé en géochime

Crédits : M.-L. Pons

Dans ce spectromètre de masse à source plasma (MC-ICPMS), l'échantillon est introduit sous forme liquide et est ionisé par un plasma d’argon. Dans le secteur électrostatique, les ions sont déviés et leur trajectoire suit un cercle de rayon proportionnel à leur énergie cinétique. Enfin, une séparation selon la masse est effectuée dans le secteur magnétique, où les ions sont déviés par un champ électromagnétique. Leur trajectoire suit un arc de cercle de rayon proportionnel à leur masse. Les ions convergent alors, pour chaque masse, vers un des détecteurs du MC-ICPMS. Ces outils demandent une préparation parfois longue et complexe de l’échantillon : ces étapes (mise en solution, séparation chimique…) se déroulent généralement dans des salles blanches afin de limiter les sources de contamination. Ici, le MC-ICPMS Nu 1700 de l'École normale supérieure de Lyon.