Éclogite

Éclogite

Crédits : G. Godard/ IPGP

Cette roche est une éclogite (du grec eklogê, « choix »), ce qui signifie donc « roche de choix » (Haüy, 1822). C'est une roche de choix par sa beauté, mais aussi par sa signification géodynamique. Il s'agit d'une éclogite formée de clinopyroxène omphacite (vert), de grenat (rose) et de disthène (bleu). Cette association minéralogique n'est stable qu'à une pression supérieure à 16 kilobars, correspondant à une profondeur de plus de 50 kilomètres. La composition chimique de la roche est celle d'un gabbro noritique. L'interprétation moderne est d'en faire un fragment de croûte océanique ancienne, entraîné à plus de 50 kilomètres de profondeur dans une zone de subduction (avec transformation de la roche en éclogite), puis intégré à la croûte continentale lors de la formation de la chaîne de montagnes hercynienne, au Paléozoïque supérieur (vers 250-300 Ma). On remarque sur la photo que l'omphacite a réagi avec le grenat pour donner un liséré noir, constitué d'amphibole. Cette réaction à l'état solide a eu lieu lorsque l'omphacite et le grenat n'étaient plus stables ensemble, consécutivement à un relâchement de la pression; elle traduit donc la remontée de la roche vers la surface, par le jeu de la tectonique et de l'érosion.