Faille sismique en Chine

Faille sismique en Chine

Crédits : Y. Klinger

Les zones peu anthropisées révèlent de façon remarquable les stigmates des grands événements géologiques et constituent pour les spécialistes de la tectonique de véritables laboratoires à ciel ouvert. Cette photographie représente la rupture du sol associée au séisme de magnitude 7,8 qui ébranla en 2001 la province du Qinghai (Chine), aux confins nord du plateau tibétain, à plus de 4 000_mètres d'altitude. Cette rupture sismique se propagea en moins de 2 minutes sur 400 kilomètres environ, déplaçant en moyenne de 4 mètres un coté de la faille par rapport à l'autre. Ces séismes géants sont une des clés de la tectonique des plaques: ils sont les acteurs principaux de la formation des grands reliefs de type himalayen, tel ici le massif du Buka Dabang Feng, visible dans le lointain, qui culmine à plus de 6 700 mètres.