Dirigeable « Hindenburg », jeux Olympiques de Berlin, 1936

Dirigeable « Hindenburg », jeux Olympiques de Berlin, 1936

Crédits : Encyclopaedia Britannica, Inc.

Ce cliché pourrait résumer la stratégie adoptée par les nazis à l'occasion des jeux Olympiques de 1936 : duper l'opinion mondiale quant à leurs funestes desseins, tout en montrant la puissance du Reich. À l'occasion de la cérémonie d'ouverture des Jeux d'été, les drapeaux des pays invités flottent côte à côte dans Berlin, alors que le « Hindenburg » — le plus grand dirigeable du monde —, orné de discrètes croix gammées, surveille majestueusement les opérations.