Four solaire d'Odeillo

Four solaire d'Odeillo

Crédits : D.R.

Mis en service en 1970, le four solaire d'Odeillo illustre les incertitudes et ambiguïtés de la politique énergétique. Capable d'atteindre, par focalisation des rayons solaires en un point grâce à un jeu de miroirs, une température de l'ordre de 3 000 0C en quelques secondes, le four fut dans un premier temps utilisé pour étudier les possibilités de conversion thermique de l'énergie solaire en énergie électrique. La centrale Thémis qui assurait cette conversion fut fermée en 1986. Le four fut ensuite progressivement confiné à l'étude des comportements des matériaux à haute température et lors de chocs thermiques, avant, depuis 2004 avec le retour de l'intérêt pour les problèmes environnementaux, de reprendre une activité dans le domaine de la production «propre» d'électricité.