Iouri Gagarine, en route vers Baïkonour