Un dieu « gallo-romain »

Un dieu « gallo-romain »

Crédits : J. Roubier

César, dans son récit de la conquête des Gaules, décrit les dieux gaulois en les interprétant à la romaine, c'est-à-dire en les rapprochant des divinités de son propre panthéon. C'est ainsi qu'il identifie à Mercure le dieu celte du commerce et de l'artisanat, nommé de différentes façons par les Gaulois. Partout dans l'Empire, les Romains traitèrent de même les dieux indigènes, dont les cultes furent maintenus. De leur côté, les peuples soumis adoptèrent les dieux de leurs nouveaux maîtres en les intégrant, par assimilation, aux dieux qu'ils vénéraient. Ce bas-relief atteste de ce syncrétisme : il représente un dieu typiquement celte, Cernunnos, cornu et revêtu du collier celte (le torque), flanqué de divinités représentées à la façon gréco-romaine, assimilées à Apollon et Mercure. Musée-Abbaye Saint-Remy, Reims.