Restitution du portique-galerie d'une maison de Sergilla, Syrie

Restitution du portique-galerie d'une maison de Sergilla, Syrie

Crédits : C. Duvette

Sergilla, façade sud de la maison 8, restitution du portique-galerie. Au XIXe siècle sont repérées en Syrie du Nord les ruines de sites d'époque romaine et byzantine, « villes mortes » qui se révéleront des villages, abandonnés par leurs habitants, des paysans syriens, à partir du VIIIe siècle. Leurs constructions de pierre ont été étudiées par la mission archéologique mixte menée par Georges Tate, professeur à l'université de Saint-Quentin-en-Yvelines et par Mamoun Abul Karim, directeur des musées de Syrie et professeur à l'université de Damas.