The Destroyed Room, J. Wall

The Destroyed Room, J. Wall

Crédits : National Gallery of Canada, Ottawa

Jeff Wall, The Destroyed Room, 1978, diapositive sous caisson lumineux, 159 cm x 234 cm. National Gallery of Canada, Ottawa. Parmi les premiers « tableaux » de l'artiste, qui « revisitent l'art du XIXe siècle », cette vue d'une pièce dévastée, « photographie cinématographique » inspirée par La Mort de Sardanapale selon Delacroix, ne cache pas la nature fabriquée du décor, visible dans l'encadrement de la porte. « Il ne s'agit pas d'un espace réel, dit l'artiste, c'est la maison de personne. »