Sous-marin d'attaque

Sous-marin d'attaque

Crédits : CEA

Afin de remplacer ses six sous-marins d'attaque (S.N.A.) de la classe Rubis, la Marine nationale française coopère avec la D.C.N. pour la conception et la réalisation du programme Barracuda. Ces S.N.A. de nouvelle génération auront pour principales missions la protection des troupes navales et aéronavales et le recueil de renseignements. Équipé de 20 armes (torpilles, missiles et mines), chaque sous-marin disposera d'une autonomie de plongée de 70 jours et pourra descendre jusqu'à 350 mètres de profondeur. Une chaufferie nucléaire assurera leur propulsion et permettra d'atteindre une vitesse supérieure à 22 nœuds.