Surveillance des volcans

Surveillance des volcans

Crédits : NASA

Cette photographie de l'Etna, en Sicile, a été obtenue le 30 octobre 2002 par les astronautes de la Station spatiale internationale. Cette éruption est l'une des plus importantes des dernières années. Le panache de fumées et de cendres au sommet du volcan se détache très nettement. Les deux autres, plus petits, correspondent à des émissions de gaz provenant de cheminées secondaires sur le flanc nord du volcan. L'Etna, dont l'altitude est de 3 350 mètres, est en activité quasi permanente depuis 1966. C'est l'un des volcans les plus étudiés au monde. L'observation des volcans depuis l'espace, essentiellement à partir de satellites, se révèle un excellent moyen de surveillance : détection des coulées et des épanchements de gaz, cartographie des déformations, observation d'anomalies thermiques, etc. Les images satellitaires permettent d'avoir des vues étendues, d'étudier des volcans peu accessibles, d'acquérir des données de façon répétitive (avant, pendant, après une éruption) et de pouvoir les comparer. Enfin, le fait de pouvoir détecter et suivre les panaches est très utile pour la sécurité aérienne. La surveillance au sol est tout aussi importante et procède par prélèvement d'échantillons de roches et de gaz, enregistrement de la sismicité, mesure des déformations et des températures, études gravimétriques et magnétiques.