Laurent-Désiré Kabila à Paris, 1998