Les Danseuses javanaises à l'esplanade, gravure sur bois

<it>Les Danseuses javanaises à l'esplanade</it>, gravure sur bois

Crédits : AKG

«Les Danseuses javanaises à l'esplanade», gravure sur bois extraite de «L'Exposition universelle» de 1889, par Émile Monod (1890). C'est au cours du XIXe siècle que furent introduits en Europe, puis aux États-Unis, les premiers gamelans, nom indonésien qui désigne, à Java et à Bali, des orchestres où prédominent les instruments de percussion en bronze, dont le nombre et la nature varient en fonction du genre de musique jouée, elle-même liée aux circonstances de leur emploi: théâtre d'ombres ou de marionnettes, danses masquées, processions, cérémonies religieuses, fêtes solennelles. Les gamelans seront sources d'inspiration pour des musiciens aussi différents que Claude Debussy – qui les découvre lors de l'Exposition universelle de 1889 –, Francis Poulenc, Henry Cowell, Olivier Messiaen, Benjamin Britten, Maurice Jarre, John Cage, Lou Harrison ou Steve Reich.