Armide de Lully, dessin de J. Berain pour les décors

<it>Armide</it> de Lully, dessin de J. Berain pour les décors

Crédits : AKG-images

La scène baroque favorise la complémentarité du théâtre, du chant et de la danse. L'usage des machines vient compléter cette fusion des arts. Dessin de Jean Berain pour «Armide» de Lully (1686), d'après un livret de Quinault, qui adapte un épisode de la «Jérusalem délivrée» du Tasse. Victoria and Albert Museum, Londres.