Le Silence, I. Bergman

<em>Le Silence</em>, I. Bergman

Crédits : Album/ AKG-images

Une ville étrangère en proie à la guerre civile, un hôtel labyrinthique où sont claquemurés un petit garçon, Johan, avec Anna, sa mère, et Ester, sa tante. Bergman renoue à sa manière avec le théâtre de chambre de Strindberg, où le huis clos conduit à une forte participation émotionnelle du spectateur. Le Silence (1963) prélude aux jeux de masque de Persona (1966). Au premier plan, Ingrid Thulin (Ester). Derrière elle, Jorgen Lindstrom (Johan) et Gunnel Lindblom (Anna).