Organisation des vice-royautés en Amérique espagnole

Organisation des vice-royautés en Amérique espagnole

Crédits : Encyclopædia Universalis France

La conquête de l'Amérique espagnole est pour l'essentiel une affaire privée, conduite par des nobliaux (hidalgos) et des aventuriers qui agissent le plus souvent sans mandat exprès de la couronne. Selon une logique féodale, c'est au nom du roi d'Espagne, réputé « seigneur de toutes les terres découvertes ou à découvrir », que les conquistadores, en vassaux entreprenants, se partagent les territoires et leurs peuples vaincus. L'autorité monarchique ne parvient que lentement à se surimposer. Pour cela, elle transplante, en 1529 à Mexico puis en 1541 à Lima, une institution d'origine aragonaise, la vice-royauté. Le vice-roi, représentant personnel du monarque, jouit de larges délégations de pouvoir et d'un grand prestige.