Évolution des émissions et concentrations de CO2 et de la variation de la température moyenne à la surface de la Terre

Évolution des émissions et concentrations de CO<sub>2</sub> et de la variation de la température moyenne à la surface de la Terre

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Sur ces trois graphiques, la courbe noire représente, respectivement, l'évolution des émissions de CO2 (en haut), de la concentration de ce gaz à effet de serre dans l'atmosphère (au milieu) et de la variation de la température moyenne à la surface de la Terre (en bas) d'après les mesures effectuées depuis 1950 jusqu'à 2014. Les courbes en couleur, quant à elles, estiment leurs valeurs (projections) jusqu'en 2100 en fonction de différents scénarios envisagés de l'évolution des sociétés humaines (trajectoires socio-économiques de référence ou SSP pour shared socio-économique pathways). Dans l'un d'eux, les émissions de gaz à effet de serre continuent d'augmenter à un rythme proche de l'actuel (en rouge foncé, scénario dit « très haut » ou SSP5-8,5), tandis qu'à l'autre extrême, elles sont fortement réduites et deviennent négatives (grâce au captage du CO2) à partir de 2050 (courbe bleue, scénario dit « très bas » ou SSP1-1,9). La variation de la température moyenne à la surface de la Terre est calculée à partir des résultats d'une quarantaine de modèles climatiques. On voit très clairement la très grande différence de réchauffement entre les deux scénarios extrêmes (d'après GIEC, 2021).