Origine des membres des tétrapodes

Origine des membres des tétrapodes

Crédits : Encyclopædia Universalis France

 Ici représentés par la patte antérieure gauche d'Acanthostega, l'un des plus anciens tétrapodes fossiles, les membres des tétrapodes sont caractérisés par une structure en trois segments articulés : le segment proximal (en bleu) ou stylopode, le segment intermédiaire (en vert et rose) ou zeugopode et le segment distal ou autopode. Ce dernier comprend, pour les membres antérieurs, non seulement les phalanges formant les doigts (en jaune) mais également les métacarpes (os de la paume de la main) et les os du carpe (poignet). Ces derniers ne sont pas fossilisés chez Acanthostega mais sont fragiles et en partie cartilagineux. Les équivalents au niveau des membres inférieurs sont les phalanges des orteils, les os du tarse (cheville) et les métatarses (paume du pied). L'homologie entre les autres os des nageoires des sarcoptérygiens (en blanc) et ceux du segment distal des pattes des tétrapodes n'est pas encore clairement établie. Cette structure en trois segments, définissant les membres dits chiridiens des tétrapodes, se retrouve chez toutes les espèces de ce groupe même si les membres ont pu évoluer ultérieurement (ailes des oiseaux ou palettes natatoires des baleines) pour permettre différents types de locomotion. Ce schéma illustre les grandes étapes de l'évolution des nageoires des poissons sarcoptérygiens ayant abouti aux membres chiridiens spécifiques des tétrapodes.