Biologie moléculaire du virus de l’hépatite C

Biologie moléculaire du virus de l’hépatite C

Crédits : Encyclopædia Universalis France

L'ARN génomique du virus de l'hépatite C est un véritable ARN messager. Il débute par une région 5' non codante (NC)  contenant un IRES (internal ribosome entry  site) qui facilite le recrutement des ribosomes cellulaires. Le codon de démarrage est dans la région IV de l'IRES. L'ARN se termine par une région 3'NC qui contient le codon stop. L'ARN messager est décodé en polyprotéine à l'interface cytosol-réticulum endoplasmique. Il est découpé en protéines actives, d'abord par une protéase du réticulum (ciseaux), puis à partir de la protéine NS2 par la protéase virale NS3 (flèches). Les protéines actives produites s'intègrent en un complexe dans la membrane du réticulum endoplasmique, en association avec des protéines cellulaires (D1, D2 et D3). Toutes font face au cytosol, ce qui favorise l'accès des médicaments antiviraux. Les protéines d'enveloppe pointent vers l'intérieur du réticulum. L'ARN produit par le complexe de réplication est entouré des protéines capsidaires, puis des protéines d'enveloppe dans la lumière du réticulum qui emporte des éléments membranaires de ce dernier. Le virus poursuit ensuite sa route vers la sortie de la cellule.