Spectres d’émission et d’absorption des radiations émises par le Soleil et par la Terre

Spectres d’émission et d’absorption des radiations émises par le Soleil et par la Terre

Crédits : Avec l'aimable autorisation des Editions Flammarion

Les deux courbes, en forme de cloche, représentent, de façon schématisée, le spectre du rayonnement solaire reçu au sommet de l'atmosphère (à gauche), et le spectre du rayonnement émis par la surface terrestre (à droite). La portion de rayonnement qui est absorbée par l'atmosphère est représentée par une surface dont la couleur fait référence aux principaux acteurs : la vapeur d'eau, le gaz carbonique, l'ozone, le méthane, l'oxygène et le protoxyde d'azote. Il apparaît clairement sur cette figure que l'absorption du rayonnement solaire est totale pour les ultraviolets lointains, nulle ou très faible pour le visible et le très proche infrarouge. En revanche, la plus grande partie du rayonnement infrarouge émis par la Terre est absorbée par l'atmosphère, à l'exception d'une bande étroite comprise entre 8 et 14 micromètres. (D'après Robert Sadourny, Le Climat de la Terre © Flammarion, 1994).